On Board Music & Light

Henry Corrado
Directeur
Tejix

Audio pour les roller coasters

 

 

 

Les roller coasters sont les attractions phares des parcs d'attractions auxquels ils servent souvent d'icônes. Il est parfois admis que les sensations produites par ces attractions sont suffisantes pour créer une attraction mémorable, ce qui se vérifie d'ordinaire.

Pourtant, la composition d'un parcours de coasters partage beaucoup de points communs avec la construction d'un scénario : un bon début pour installer l'action, une partie centrale pour développer et une fin que l'on souhaite inattendue. Malgré cela, les coasters sont rarement utilisés pour développer une intrigue. La thématisation se limite en général à l'ajout de quelques éléments de décor.

Si un coaster doit raconter une histoire, le meilleur apport est une bonne bande-son. Sans audio, un coaster est un peu comme un film muet. Si la musique est diégétique, elle doit être évoquative et, bien sûr, personnalisée afin de suivre précisément le tracé du coaster. Tout comme pour une musique de scène d'action, la partition comprendra probablement de fortes variations de tempo et de clé afin de maximiser l'impact émotionnel. L'orchestration dépendra largement de la thématique (et du budget). Alors que la musique électronique peut apporter l'adrénaline d'une boîte de nuit, rien de tel qu'un morceau symphonique bien écrit et produit avec brio pour que les guests soient projetés au coeur de l’action.

 A l'origine...  

La principale difficulté pour avoir du son à bord est de fournir de l'électricité sans compromettre la sécurité. Les ingénieurs Disney ont été les premiers à relever ce défi avec Space Mountain à Disneyland Paris en 1995.

OLS

Depuis, plusieurs autres coasters ont été équipés de systèmes de diffusion sonore. La plupart du temps, il s'agit d'ensembles complexes utilisant de nombreux éléments fragiles.

De tels systèmes sont potentiellement complexes à entretenir. Nous avons donc décidé d'appliquer notre idée de concept simple à l’audio embarqué. Nous l'avons appelé «OLS» pour «Onboard Light and Sound».

Nous avons travaillé avec un grand fabricant  de coaster et un parc majeur qui nous ont soumis leur cahier des charges :

- Une pression sonore importante
- Une qualité élevée
- Un système simple qui peut être maintenu par les équipes du parc
- La possibilité de déclencher des sons à des endroits spécifiques du parcours
- Aucune manipulation de la part des opérateurs
- Des éléments compacts
- Un poids minimum

Nous avons de plus ajouté des spécificités qui nous semblaient importantes :

- Ne pas utiliser de pièces en mouvements, d'ordinateurs et de batteries conventionnelles
- Pouvoir lire plusieurs sons simultanément (par exemple la bande musicale et un commentaire, ou mixer deux musiques)
- Disposer d'une logique évoluée de gestion des musiques et des effets lumineux
- Avoir un système de processing audio numérique embarqué (égaliseurs et filtres)
- Intégrer un contrôleur d'éclairage capable de fonctionner en synchronisme parfait avec la musique.

Notre travail a consisté à supprimer tout ce qui n'est pas absolument indispensable et à sélectionner un nombre minimal d'éléments de la meilleure qualité possible. Par exemple, nous avons exclu d'entrée de jeu l'utilisation de sons au format MP3 auxquels nous préférons des fichiers audio n'ayant subi aucune manipulation. Tout comme en cuisine, un résultat parfait ne peut être obtenu qu'à partir d'ingrédients irréprochables.

 

Composition du système

C'est ainsi qu'OLS a été conçu. C'est le système le plus compact et le plus puissant jamais créé pour ce type d'application. Il se compose de trois éléments principaux :

- Une source d'alimentation.
La complexité principale de ce type de système est d'embarquer une source d'alimentation capable de fournir assez d'énergie à un puissant système sonore. Les batteries, même les plus modernes, sont assez peu adaptées à cette utilisation. Nous avons choisi à la place d'emmagasiner le courant électrique dans... des condensateurs. Ce sont des composants électroniques passifs que l'on peut trouver dans nos ordinateurs et chaînes hifi, qui stockent l'énergie pendant un bref instant. Nous avons imaginé une version géante, capable de stocker une grande quantité d'électricité pendant plusieurs minutes. Nous avons travaillé avec les meilleurs spécialistes des "super condensateurs" pour mettre au point un ensemble ultracompact qui peut délivrer plus de 100 Ampères pendant une longue période. En plus d'être efficace, la technologie de condensateurs que nous utilisons est parfaitement sure. Dans un cycle normal, le train revient à la station après quelques minutes. La charge du système d'alimentation est alors toujours de 80%. Deux chargeurs électroniques vérifient la charge et la portent à 100% en quelques secondes. Des patins installés sous le train mettent la batterie de condensateurs en contact avec les chargeurs. Une fois que le train quitte la station, il est suffisamment chargé pour effectuer plusieurs tours sans recharge !
L'autre avantage des banques de super condensateurs est leur fiabilité et leur absence d'entretien. Le système peut fonctionner pendant des années sans perte sensible de performances.

- Une unité de lecture :
Nous avions besoin d'un lecteur audio de haute qualité, d'un processeur audio, d'un contrôleur d'éclairage et d'un automate capable de gérer toute la logique du système. Nous avons choisi de regrouper toutes ces fonctions dans un appareil redoutablement compact. En pratique, des bandes réfléchissantes sont disposées sur la voie. Chaque fois qu'une bande est rencontrée par un détecteur installé sous le train, l'élément sonore correspondant est déclenché. Il peut remplacer celui qui était en cours de diffusion, éventuellement en fondu, ou venir se surimposer à la musique en train d'être jouée. Le puissant système logique embarqué permet toutes sortes d'opérations, comme par exemple la diffusion de messages d'attente si le train est stoppé de manière inopinée.
Le système peut également contrôler 512 canaux de lumière à bord du train, ce qui correspond à des centaines de diodes LED qui peuvent scintiller au rythme de la musique.

- Un système son :
Nous choisissons les haut-parleurs adaptés à la configuration du train. La pression sonore requise est très importante. Pour y parvenir, nous utilisons des amplificateurs de classe D. Généralement, plus de 3000 watts de sonorisation sont utilisés pour un seul train. Nos appareils de mesure sophistiqués sont utiles pour accorder précisément les haut-parleurs aux conditions de diffusion.

L'élément clé : la Head Unit

Un seul élément principal est nécessaire dans chaque train. Cette platine contient la source d'alimentation, le lecteur et les amplificateurs qui alimentent tout le train. Nos efforts nous ont permis de limiter le poids de cet ensemble à 28 Kg. Tous les haut-parleurs du train sont raccordés à cet élément de tête.

 

Medias

À moins que notre client ne dispose déjà de sa propre bande-son, notre collègue et ami Patrice Peryieras se met à la tâche pour composer un segment musical propre à chaque section du tracé. Une fois écrits et approuvés, les morceaux sont enregistrés dans le studio du Maestro. Installé dans le centre de la France, le studio est assez grand pour recevoir une formation classique. Les pistes enregistrées en studio seront utilisées lors du mixage final dans le train (souvent dans une position inconfortable).

Le futur

Des technologies émergentes poussent les limites de ce qui est envisageable. De nos jours, plusieurs options existent pour synchroniser les éléments le long du parcours, comme la vidéo et les effets spéciaux avec une extrême précision. L'audionumérique en réseau arrive également dans les coasters, offrant des possibilités d’interaction ou de contenu personnalisé pour des sièges spécifiques, par exemple.

Conclusion

Contrairement à la dernière technologie à la mode, la bonne musique est intemporelle. Elle transforme une un tour de coaster en une expérience unique. OLS, la solution inventée par Tejix, est simple, fiable et capable de performances sonores exemplaires. C'est la solution idéale pour donner une nouvelle jeunesse à un coaster existant, ou augmenter considérablement l'impact d'un nouveau manège.